Lorsqu’on s’engage dans une thérapie, il est judicieux de bien choisir un bon psychologue ou un bon psychothérapeute. Cela permet d’obtenir des résultats satisfaisants et de retrouver une vie équilibrée. Voici quelques astuces pour bien choisir son psy.

Tenir compte de la formation et du travail personnel

L’un des paramètres à tenir compte avant de choisir son psy est sa formation professionnelle. En effet, un expert dans la relation d’aide doit montrer ses diplômes et informer ses différentes formations qu’il suit. Il doit également achever son travail personnel comme l’analyse et la thérapie et être supervisé régulièrement. Avant de sélectionner son psy, il est aussi primordial de se renseigner sur la durée de ses différentes études et spécialisations de psychologie. En outre, nombreux sont ceux qui ignorent l’obligation intellectuelle, morale et éthique pour le psy qui a terminé sa psychothérapie. La formation continue d’un psy constitue aussi un bon signe de son désir et de sa vitalité de s’améliorer en permanence. De plus, un bon psy doit avoir effectué des stages, des colloques, des ateliers et des séminaires pour l’évolution de sa profession. Il ne faut pas oublier de consulter son CV pour vérifier son dernier stage et sa dernière formation.

Parler à ses proches et être patient

Pour trouver son psy, il peut être indispensable de parler avec son entourage. On doit leur demander s’ils aperçoivent un praticien qu’ils préfèrent particulièrement. À noter que le bouche-à-oreille présente généralement des avantages et des inconvénients. Prendre contact avec un psychologue est plus facile, mais lui consulter peut être difficile pour des raisons d’intimité. Si on ne se sent pas à l’aise de demander aux membres de sa famille ou à ses amis, on peut en parler avec les professionnels de santé comme son médecin traitant, par exemple. Ceux qui habitent dans la province de Hainaut peuvent savoir où consulter un psychologue à Châtelet. En outre, dénicher le bon psy pourrait prendre beaucoup de temps. Il vaut mieux donc essayer d’entretenir avec quelques psychologues jusqu’à ce qu’on trouve le bon. Cette démarche peut être frustrante, mais il faut être persévérant et patient afin de découvrir sa perle rare.

Évaluer le premier entretien

Le premier entretien est une étape importante dans le choix de son psy. Cela permet de savoir si on a fait le bon choix. Il se peut que le premier entretien ne puisse pas tout résoudre, mais il sert à installer une compréhension. Cette dernière s’évolue au fur et à mesure de la thérapie. En général, le premier entretien est le fondement de cette compréhension que les gens appellent « lien thérapeutique » ou encore « l’alliance thérapeutique ». Si on se sent dynamiser et a l’impression d’avoir été compris après le premier entretien, il y a donc une forte chance qu’on peut trouver le bon psychologue. De plus, l’alliance psychologue/patient a trouvé ses fondements. Par contre, si on ne s’est pas senti en sécurité et a l’impression de ne pas avoir été compris, il ne faut pas hésiter à abandonner et à se remettre en recherche.