Conduire une moto avec une vitesse limitée n’est pas très apprécié par les jeunes motards. Face à ce léger souci, ces derniers ont recours au débridage de freins moto. Cela leur mènera ainsi à une vitesse beaucoup plus élevée. Il faut quand même reconnaître que cette pratique n’est pas sans risque. Les détails à ce sujet !

Objectif du débridage de freins moto

Le but du débridage de freins moto est de faire augmenter la puissance de la moto. Cela dit, si celle-ci roule jusqu’à 50km/h, il est possible de modifier certains axes pour qu’elle dépasse les 70km/h. Les conducteurs non satisfaits de la puissance de leur moto sont souvent ceux qui optent pour ce débridage. Les motards face à cette action courent des risques étant donné qu’ils ont ôté certains éléments qui brident le véhicule à deux roues. Des professionnels dans le débridage de freins moto existent mais ils refusent souvent de s’engager dans cette option. Les motards qui souhaitent débrider leur moto sont donc les seuls responsables de leur choix.

L’assurance face au débridage de freins moto

Lorsque vous avez décidé de débrider les freins de votre moto, votre assurance se retire de ses engagements de vous couvrir en cas d’accident. L’assureur refuse donc de prendre en charge une moto débridée. Si l’action de débridage se fait donc avant le contrat, l’assureur n’acceptera pas de contracter avec vous. Pour lui, vous êtes un sujet à risques. Aussi, si la modification de la moto s’est réalisée après la signature du contrat d’assurance, en cas d’accident et vérification du mécanisme de la moto, l’assureur se rétracte de votre cas et ne vous prendra pas en considération.