GEORGES, LE BISTROT DU COIN !

Marseille bouge, évolue, dévoile un nouveau visage et nous chez 20h14 on adore ça, surtout quand ça se passe dans mon quartier : le Camas. Et oui, en me promenant dans le quartier, j’ai vu qu’au 115 il se tramait quelque chose à la place de l’ancienne presse. Des verrières industrielles, du bois, du mobilier vintage… hum hum, il va falloir que j’en sache plus ! Et ce fameux dimanche de fin février, le nom s’affiche : Georges, plus précisément, Bistrot du coin Georges !

Le proprio fume une clope, un grand soleil, je me lance et vais à la rencontre d’Ilan qui s’installe dans mon quartier préféré pour faire bouger les choses. On a voulu en savoir plus et on lui a posé quelques questions. Vous allez voir, ça vaut plus que le coup, et cet endroit s’annonce comme un futur QG des longues journées d’été.

[Édit : depuis le temps, on y a mangé et on te dit tout plus bas]


Qui est Georges ?

« Georges est une histoire de famille. Mes deux grands-pères s’appelaient Georges. Je n’ai pas eu la chance de les connaître, alors mes parents m’ont donné comme deuxième prénom Georges. Pour renvoyer la balle aux deux défunts, je me suis dit que c’était le bon timing. Et d’après les récits familiaux, les deux Georges étaient deux bons vivants ! »

Pourquoi avoir voulu t’implanter boulevard Chave ?

« Le lieu m’a tout de suite plu : une terrasse, du soleil, des trottoirs larges où on peut déambuler, un quartier qui bouge où se côtoient un Marseille vieillissant traditionnel et une population plus jeune et plus urbaine. »

Quelle est la philosophie de ton bistrot ?

« La philosophie ! Belle question ! Le bistrot pour moi est un endroit à la frontière entre le café et le restaurant. On passe boire un café sur le pouce et y rencontrer les copains. On y mange un petit « gueuleton » sans prétention, mais plutôt gourmand. L’idée c’est de s’y sentir aussi bien que chez soi, avec l’avantage de se mettre les pieds sous la table ! »

Parle-nous de ton chef cuistot un peu : qui est-il ? Il va nous proposer quoi de bon à manger ?

« Le cuisinier fait partie intégrante de la philosophie du bistrot. Il s’appelle Uelese (Wallace en Français), il vient tout droit de Nouvelle-Zélande, passionné de cuisine et de Marseille. (Il est d’ailleurs marié à une Marseillaise.). Les produits sont frais, les œufs bios, le poulet label rouge : le tout maison. Notre carte va varier au rythme des saisons et des envies, avec une influence très forte venant d’Asie (Inde incluse), tout en gardant une base méditerranéenne.

Exemple de plats : Curry rouge de Chennai, fenouil et Tofu grillé aux épices. Salade grecque façon Uelese : dés d’aubergines rôtis, feta, tomates poêlées, olives noires, coriandre et menthe. Filet de maquereau mi-cuit sur une sauce espagnole Ajo Blanco.

Et en boisson pour l’instant, on peut espérer déguster quoi de bon en plus de la bière de la Plaine ?

« Gamme à 80 % bio en poussant pour du local. Sinon on est sur du commerce équitable pour tous les produits venant de loin. Café 100 % arabica, bio et équitable, torréfié à Marseille par Luciani. Torréfacteur passionné. »

 

Tu es pour l’instant ouvert de 8h à 15h, une ouverture le soir est prévue ?

« On se laisse le temps d’être prêts et de ne pas être trop fatigués pour ouvrir le soir. Mais sans faire de pronostics, d’ici deux ou trois mois, on attaque ! Spritz ou seulement une bonne pression de la bière de la plaine à partager entre amis en savourant la fin de journée ! D’ici là, on espère que la mairie nous aura accordé une belle terrasse ! » [Édit : Une terrasse fleurie est maintenant belle et bien ouverte]


Voilà une bonne nouvelle pour le boulevard Chave, du bio, du bon, comme à la maison… tout ce qu’on aime ! Et bonne nouvelle, c’est maintenant ouvert le soir, jusqu’au coucher du soleil. Et pour l’hiver prochain, un poêle à bois sera installé… Enfin bref, chez Georges, on pense à votre confort. Nous, on trouve ça génial et on vous conseille d’aller rapidement découvrir ce nouveau lieu !

 

Édit : on a mangé chez Georges !

Puisqu’à l’époque ce n’était pas encore ouvert, on n’avait pas pu goûter tous ces bons plats ! La première chose que je vous conseille, c’est de réserver, car il y a énormément de monde le midi (en fait, il y a tout le temps du monde…)

La carte est simple avec 4 plats et des desserts en plus d’une formule petit déjeuner à 5 euros. Mon coup de cœur se porte sur la salade César avec des sacrés morceaux de poulet et une sauce César Anchois (on le sent que très peu au cas où vous n’aimez pas l’anchois) à tomber par terre. Comptez 13 euros pour une salade qui vous calera. N’hésitez pas à tester la salade grecque à 11 euros et sa montagne de Feta et le poulet fermier et sa salade vietnamienne fraîche et parfaite pour l’été.

Je suis obligé de vous parler du dessert, car d’habitude je n’en prends pas, mais là… Le cheese-cake de chez Georges est à tomber par terre… J’en ai rarement mangé un aussi bon… Mais attention les demandes sont grandes et il n’y en aura pas pour tout le monde. Et si jamais il n’y en a plus, ne partez pas en courant, vous pourrez prendre la salade de fruits infusés, yaourt et crumble coco.

Que ce soit pour le déjeuner ou pour y passer un moment l’après-midi, Georges est l’endroit qu’il vous faut et renforce le côté village du boulevard Chave que j’aime tant.

Informations pratiques

Bistrot Georges Marseille


115 boulevard Chave
13005 Marseille


Ouvert du mardi au samedi de 8h au coucher du soleil
Pour réserver : 09 84 30 53 28




Label à tester d’urgence !

2014 blog marseille blogger blog marseille label

 

 

More from Yohann

ON FAIT QUOI CETTE SEMAINE À MARSEILLE #75

Comme tous les dimanches, je te fais une sélection des sorties marseillaises au...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *