Les travaux de construction ont toujours besoin d’un plan de financement. Apport personnel, assurances, crédit immo, subventions sont tous des moyens qui permettent de construire une maison neuve. Pour assurer le financement de A à Z de votre construction, suivez les conseils ci-dessous. Ils vous guideront dans les démarches à exécuter.

Le prêt immobilier

Afin de bénéficier d’un prêt immobilier dédié à la construction de maison neuve, il est essentiel d’avoir un meilleur profil. L’important est de se soumettre à la règle du 33% du taux d’endettement. Le plafond dont vous voulez emprunter ne doit pas excéder Le 1/3 de vos revenus mensuels. Ce taux ne concerne pas uniquement l’emprunt que vous voulez effectuer. Il constitue l’ensemble de tous vos prêts en cours et celui que vous désirez avancer. Faites une estimation crédit immobilier pour avoir une idée sur le montant du crédit, la mensualité, les taux et les frais divers.

L’apport personnel

Avoir un crédit immobilier n’est pas très avantageux si vous ne disposez pas d’un apport personnel. Certaines banques n’accordent même pas de prêt à ceux qui n’ont pas d’apport personnel. C’est la raison pour laquelle cette option est non négligeable. La moyenne la plus correcte pour servir d’apport personnel est d’environs de 15% de la valeur totale du projet immobilier. Ainsi, si vous disposez de cette somme, vous n’aurez pas du mal à bénéficier d’un prêt immo.

La stabilité personnelle

La notion de stabilité personnelle est aussi un facteur important dans l’acquisition d’un crédit immobilier. Lorsque l’emprunteur est soumis à un contrat de travail à durée indéterminée, il peut souscrire le prêt immo. Si ce n’est pas le cas, il est assez difficile de convaincre le banquier d’accepter votre dossier.

Les aides financières

De nombreuses banques soulèvent les aides financières afin d’apporter des offres privilégiées à leur client. C’est le cas par exemple du PTZ ou prêt à taux zéro. Ce prêt est gratuit étant donné que le taux d’intérêt n’existe pas. La première condition de cette offre est le fait que la maison à construire est une résidence principale. Il existe encore d’autres règles à suivre pour que la validation de ce type d’aide soit effectuée. Afin de faciliter les démarches, faites appel à un courtier. Ce professionnel est à même de s’occuper de la totalité de votre dossier. Dans la mesure où le PTZ n’est pas très convaincant pour vous, il existe encore une autre aide nommée prêt à l’accession sociale ou PAS.

Une autre forme d’aides financières existe également afin de combler les besoins des travaux de construction. Il s’agit de l’épargne logement. Le principe est que lorsque votre épargne est prête à l’emploi, vous pouvez bénéficier soit de la formule plan épargne logement ou de la formule compte épargne logement. Ce moyen de financement est souvent classé dans la famille des apports personnels.

Bref, dans toutes les démarches de vos réalisations, laissez-vous être assisté par un courtier professionnel. Ensemble vous déterminerez la valeur de votre apport personnel, le crédit à souscrire et les autres aides financières à bénéficier.